Du houblon, oui, mais du houblon frais

Du houblon, oui, mais du houblon frais. La brasserie Deck & Donohue vient de signaler une collab’ particulièrement intéressante avec les alsaciens de Perle sur leur blog. Les brasseurs se sont amusés à brasser une bière avec du houblon frais, à l’occasion de la récolte de la plante grimpante qui a lieu tous les ans en septembre.

deck-perle-donohue-format-carre
Crédit photo: brasseries Deck & Donohue et Perle

Rien de révolutionnaire? Et bin si, un peu quand même, puisque les brasseurs ont utilisé le houblon frais, et non séché comme habituellement (ou en pellets, comme je l’utilise personnellement dans mes brassins à la maison). Deck & Donohue et Perle ont brassé pour l’occasion avec une variété expérimentale de la coopérative des houblons d’Alsace, la GS-10.

Deux heures seulement après la récolte, le houblon frais était ajouté au brassin! « La recette de cette année est d’une bière légèrement ambrée, marquée par des notes de fruits rouges, de zeste de citron et de pin », expliquent les brasseurs. La bière peut être testée sur Paris, chez le brasseur basé à Montreuil, à la Fine Mousse ou chez les bons cavistes.

« Depuis une vingtaine d’années, des brasseurs américains s’intéressent au houblon frais non séché, pour brasser des ‘bières de récolte’ (harvest ales), expliquent Deck & Donohue sur leur blog. Celles-ci doivent être brassées dans les heures qui suivent la récolte, pour conférer un côté très végétal et frais, presque huileux et résineux, à la bière avant que les huiles essentielles présentent dans le houblon et qui confèrent le caractère aromatique à la bière ne s’oxydent et ne perdent leur intensité. »

Vous avez peut-être fait chez vous l’expérience malheureuse du houblon qui tourne, virant aux arômes de vieille chaussette. Cela m’est arrivé et désormais j’achète ma dose de houblon au gramme près dans des épiceries spécialisées comme la Cave à bulles, c’est vraiment plus simple à stocker que dans le frigidaire où, tôt ou tard, les sacs de houblons s’amoncellent entre la moutarde et la sauce soja dans l’indifférence la plus totale.

Comme le rappellent les brasseurs sur leur billet de blog, le houblon frais doit normalement être séché le jour même de sa récolte, ce qui peut poser des soucis d’intendance pour les petits planteurs. La brasserie La Bambelle, dans le Morbihan, qui prépare son malt et cultive un partie de son houblon, fait ainsi appel aux bénévoles pour donner un (gros) coup de main lors de cette tâche un peu ingrate…

C’est que l’intérêt pour le houblon ne se dément. Dans sa newsletter, Houblons de France remarque ainsi que depuis 2012, le nombre de variétés est passé de 180 à 250, avec une surface totale de culture de 51 500 hectares. « En France, les deux coopératives Cophoudal et Cophounord ont planté 13 nouveaux hectares auxquels s’ajoutent Le Champ du Houblon, première houblonnière commerciale hors des régions traditionnelles en Loire Atlantique », précisent-ils.

L’attrait pour l’or vert a une grosse conséquence: la rareté de l’offre. Ainsi, les trois quarts de la récolte de 2015 ont été vendue sous contrat, le reste étant disponible à la demande mais pour un prix doublé à 8 euros le kilo: malins, les cultivateurs. Des petits brasseurs français m’ont déjà fait part de leur difficulté à se fournir en houblon, la faute à des commandes pas assez intéressantes pour les houblonniers, même en coopérative. Rien de nouveau sous le soleil: l’histoire se répète car le houblon est une plante spéculative qui a vu parfois son cours multiplié par cent au cours du bon vieux 20e siècle!

Quoiqu’il en soit, je suis très curieux de goûter la bière montreuilloise-alsacienne (Deck & Donohue et Perle, vous aurez compris), même si n’oublions pas, en ces temps où les beer geeks comme moi sont très (trop?) focalisés sur le houblon, que la bière est aussi une boisson de céréales maltées, une sorte de jus de céréales de petit-déj Jordan’s (les meilleurs, ceux avec des noix) tout compte fait…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s