A l’Ouest de Paris, du nouveau

A tort ou à raison, l’image de la bière artisanale à Paris est très marquée « Est parisien », qui concentre la plupart des bars à (bonne) bière et les brasseries. Les beer geeks se rassemblent ainsi au cœur du boboland, le 11e arrondissement, mais découvrent également la banlieue comme Montreuil, par exemple.

La bière "L'Amour fou" (crédit photo: Amour Fou)
La bière « L’Amour fou » (crédit photo: Amour Fou)

Mais ça, c’était avant, car une nouvelle brasserie, l’Amour fou, est en cours de création à Neuilly-sur-Seine, la ville qui compte en France la plus grosse proportion de ménages assujettis à l’impôt sur la fortune. Va-t-on voir les héritiers de l’Oréal, une bière artisanale le matin à la main, signe indiscutable de l’ennoblissement de la bière?

Les mauvaises langues diront qu’à la vitesse à laquelle augmente le prix de la bière artisanale au comptoir, il n’y aura bientôt plus qu’eux à pouvoir en boire… Et pourtant même si la bière artisanale fait mal au porte-monnaie, il est clair que la qualité a un coût (mérité)!

Bref, sur leur page de financement participatif Ulule, voici ce qu’en disent les fondateurs de l’Amour fou, Eva Gallet et Sébastien Jallot:

« Notre projet est de créer la première brasserie de Neuilly-sur-Seine avec des recettes originales, inspirées et équilibrées. Notre devise : Drink less, Drink better, Drink local ! »

Les deux créateurs ont brassé leur premier brassin chez la brasserie de la P’tite soeur, à Sartrouville, avant peut être de pouvoir monter un jour leur propre structure. Quelques mots encore sur leur (beau) programme: « réhabiliter la bière comme une boisson subtile et raffinée » et « prouver que les vraies bonnes bières peuvent tout comme les vins ou les champagnes s’accorder avec les meilleurs plats ».

Les brasseurs ont récolté un peu plus de 4000 euros sur les 5000 demandés, à presque une semaine de la clôture. Évidemment, même avec la totalité de cette somme, cela ne suffira pas pour lancer une vraie brasserie en dur, mais pérennisera plutôt le brassage à façon de cette nouvelle marque. Un petit effort encore, Neuilly, et c’est bon…

Publicités

Une réflexion sur “A l’Ouest de Paris, du nouveau

  1. Ping : Pourquoi la bière de la mairie de Paris a (pour l’instant) un goût amer – Blog (à bière) sous pression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s