La Tripel Karmeliet, la Kwak et la Deus dans l’orbite d’AB Inbev

L’intérêt des brasseurs industriels pour les bières de spécialité ne se dément pas. Hier, le tentaculaire groupe Ab Inbev, première entreprise brassicole mondiale, a annoncé avoir conquis trois bières de plus, la Tripel Karmeliet, la Kwak et la Deus. Plus précisément, la brasserie Bosteels,lqui produit ces trois bières très appréciées dans le nord de la France, va adhérer au réseau « Craft & Specialty » du mammouth brassicole.

triplekarmelietglass1
La Tripel Karmeliet, au célèbre goût de banane

Le ralliement du petit brasseur (145 000 hectolitres produits par an quand même!) ne devrait pas pour autant aboutir à la fermeture de la brasserie: « Les opérations et le  savoir-faire brassicoles restent au cœur de la commune de Buggenhout, il y aura des opportunités de croissance, mais plus particulièrement une présence plus importante sur la scène internationale de la bière grâce à des opportunités d’exportation complémentaires », précise le communiqué de presse.

Antoine Bosteels, le patron de cette brasserie fondée en 1791, s’est également exprimé:

« Après sept générations, je suis très heureux de cette opportunité de pouvoir transmettre  les marques Bosteels à une brasserie belge, qui est capable d’assurer le succès futur et la croissance dans notre pays et à l’étranger. Ceci correspond complètement aux valeurs de notre société, c’est-à-dire nos bières fantastiques brassées avec le respect de  recettes  traditionnelles et préparées avec la plus grande attention pour la qualité et avec l’amour pour l’artisanat ».

J’avoue, je n’avais jamais entendu parler du réseau « Craft & Speciality » d’AB Inbev. Alors qu’est-ce que c’est? Le groupe brassicole explique qu’il s’agit d’un réseau de « marques de bières artisanales et authentiques », comme Wals et Colorado, Boca Negra, Cucupa, Camden Town, et Birra del Borgo.

« Le but est de cultiver le portefeuille le plus excitant et innovant de bières internationales artisanales et spéciales et de les amener au consommateur à travers les marchés internationaux », ajoute le brasseur, dans une déclaration qui va sans doute faire frémir de nombreux amoureux de la bière « craft ».

AB Inbev avait déjà fait jaser en lançant, ces deux dernières années, de nouvelles bières destinées à surfer sur les goûts houblonnés popularisés par la craft beer: la Leffe Royale Cascade IPA (7,5%) (2015), la Leffe Royale Mapuche (7,5%) (2015) et la Leffe Royale Whitbread Golding (7,5%)  (2015). Le géant n’est pas le seul à lorgner sur le mouvement du craft: Heineken a lui aussi avancé (bruyamment) ses pions (lire ce vieux post).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s