Les ateliers de brassage, le grand embouteillage

Tout brassin vient à qui sait attendre. Oui, c’est bien vrai, mais parfois c’est quand même très long, l’attente. Les ateliers de brassage amateur marchent très bien, trop bien d’ailleurs puisqu’il est très difficile de trouver une place pour s’y inscrire à Paris.

11212705_448523298643320_3561904422880023891_o
Un atelier de brassage chez Brew unique (Photo Brew unique)

Le leader du genre, Brew unique, ne propose que janvier 2017 comme première date pour une réservation, soit dans cinq mois!  C’est la même chose à La Montreuilloise qui prévoit d’ouvrir son prochain créneau de réservation, le premier trimestre 2017, en octobre prochain…

J’ai essayé de recenser d’autres ateliers de brassage moins connus: à la bière comme à la bière indique sur son site internet une reprise de ce type de stage en septembre 2016. Il y a aussi le biérologue (et ami) Gireg Aubert de Bière Masterclass qui propose, sur demande, des stages de brassage pour les entreprises. Enfin, on m’a également indiqué les cours de Brew spot.

La liste n’est certainement pas complète et amenée à s’agrandir vu le succès de la formule. Je pense principalement à Brew unique qui a été fondé il y a un peu plus d’an seulement par Mike Gilmore en association avec Simon Thilliou. Le premier brassait chez la chaîne de micro-brasserie « Frog »,  le second est le patron de la Cave à bulles, repère bien connu des beer geeks parisiens, rue Quincampoix.

Une fois inscrit, il faut choisir dans une liste de deux pages son futur brassin, puis se retrousser les manches! Le prix des quatre heures de cours est de 160 euros par poste de travail, à partager à deux par exemple, tout comme la bière brassée, un peu moins de 20 litres. A noter également pour les brasseurs amateurs qu’on peut y acheter et concasser son malt dans les locaux de l’entreprise dans le IIe arrondissement.

Publicités

Faire sa bière à la maison, le livre

J’avais feuilleté le livre avec intérêt durant la Paris Beer Week: ça y est, j’ai reçu par la poste avec plaisir le nouveau livre de brassage de la Montreuilloise, « Faire sa bière à la maison ». Le bouquin de 110 pages a été publié en avril 2016 et je ne regrette pas d’y avoir investi 17 euros car il les mérite largement.

9791030101072-762x1024

D’habitude, pour brasser, je fais confiance à des sites très bien faits comme Univers-bière, ou comme dernièrement, aux recettes publiées par les écossais de Brew Dog. La Montreuilloise propose désormais elle aussi quarante recettes supplémentaires pour les brasseurs amateurs. Outre les styles classiques de bières, on y retrouve les bières du brasseur: la Montreuilloise Peregrina, la Blanche aux pêches (en hommage aux pêches de Montreuil), la Montreuilloise rousse et la Fleur de Montreuil.

L’intérêt du bouquin, c’est que c’est avant tout… un livre, qu’il y est possible d’annoter, d’ouvrir en plein brassage alors que la batterie de la tablette électronique vient de lâcher. Personnellement, entre mes notes gribouillées au crayon à papier sur mon carnet de brassage et l’essai d’une application de brasseur, j’ai eu du mal à tenir un historique précis de mes bières brassées.

J’ai bien aimé également dans le livre l’historique sur la fabrication de la bière, plus précis que ce qu’on peut lire habituellement dans la littérature. Enfin et surtout, la méthode de brassage est décrite précisément sur plusieurs pages, avec de nombreux schémas. Indispensable pour apprendre et utile quand on veut perfectionner son art.