Les résultats du concours général agricole 2016

Si vous êtes parisien, vous avez peut-être été faire un tour porte de Versailles au salon de l’agriculture ! Il y avait quelques brasseries présentes et un concours bien connu mettant aussi en avant la bière… Je ne rentrerai pas dans le débat sur la pertinence de ce concours – son jury étant ouvert à tous – pour laisser les résultats des différentes catégories parler d’eux mêmes… Voici donc les « médailles d’or » pour l’année 2016 de ce concours qui a quand même le mérite d’être entendu par le grand public:

12802810_752761674826074_6465863624140185810_n

  • Bières ambrées: Bière artisanale du pays Chartrain, et la Rousse de la brasserie du Mont-Blanc;
  • Bières aromatisées: Bière des Sans-Culottes de la brasserie la Choulette  et Belzébuth Pink des brasseurs de Gayant;
  • Bières blanches: la Caenette de la brasserie La Lie;
  • Bières blondes: La Météor Pils de la brasserie alsacienne du même nom, l’Enjôleuse de la brasserie Blessing, la Ratz blonde de la brasserie du même nom, la bière blonde de la brasserie Ardwen, et la Métive Blonde de la brasserie La Muette;
  • Bières brunes: la Robust Porter de la brasserie de l’Odon, la Cap d’Ona de la brasserie du même nom;
  • Bières noires: la Stout de la brasserie de Vezelay.

Pour les médailles d’argent, voici les résultats:

  • Bières à dominante houblonnée: Gens de la lune de la brasserie de la Pleine lune, Highway to Ale de la brasserie Matten, IPA sous Sénart de la brasserie Parisis;
  • Bières ambrées: BS Ambrée des brasseurs savoyards, Volcelest ambrée de la brasserie de la Vallée de Chevreuse, la Corret de la brasserie du même nom, la Mascaret ambrée de la brasserie du même nom, la Moulins d’Ascq ambrée, l’ambrée de la brasserie du Pavé, l’ambrée de la brasserie Saint-Rieul, la Bellus ambrée de la ferme brasserie de Beaumont, l’Insolente de la brasserie Blessing, l’ambrée de la brasserie de Vezelay;
  • Bières aromatisées:la Noël rousse au marron de la brasserie du Cap d’Ona, la Princesse des marais de la brasserie de la Somme, la 1664 Passion citron vert de la brasserie Kronenbourg, la Ceven’ale de la brasserie de l’Ardèche méridionale;
  • Bières blanches: la Saint-Landelin blanche des brasseurs de Gayant, la Ratz blanche, la Weity de la brasserie Guyanaise;
  • Bières blondes de basse fermentation: la Number one de la brasserie de Nouvelle-Calédonie;
  • Bières blondes de haute fermentation inférieures à 6%: la blonde de la brasserie du Lubéron, la Saison de la brasserie La Muette, la blonde et la bière de Printemps de la brasserie Saint-Rieul;
  • Bières blondes de haute fermentation supérieures à 6%: la Castelain grand cru de la brasserie Castelain, la Goudale grand cru des brasseurs de Gayant, la blonde la brasserie Mascaret, la Brin de folie de la brasserie de Sutter, la Science infuse (a new hope) de l’université de la Rochelle, l’Alesia de la brasserie Larche, l’Ardwen woinic triple de la brasserie Ardwen;
  • Bières brunes: la Ribella de la brasserie du domaine Maestracci, la Sombre folle de la brasserie de Sutter;
  • Bières noires: la Noire de Slack de la brasserie des Deux caps, et la Musse Milk Stout de la brasserie La Muette.

Vous pouvez retrouver également les résultats de bronze à cette adresse: http://www.concours-agricole.com/produits_palmares_rech.aspx

Quelques lignes enfin pour vous signaler deux appels au financement participatif brassicole, pour le lancement d’une box consacrée à la bière, « Hops & beer« , par Marie et Antoine, de Montpellier, et la collecte en cours (et presque finie) sur Miimosa de la brasserie des Vignes ! A vos portes-monnaies !

Publicités

Cinq cartes sur la twittosphère de la bière

Si vous faites partie des procrastinateurs qui perdent une bonne partie de leur temps dans les méandres mêlés de malts et de houblons des réseaux sociaux, ce billet est fait pour vous.

Je viens en effet de découvrir deux sites permettant une analyse détaillée des réseaux du beergeekistan, c’est-à-dire la twittosphère de la bière. L’intérêt est bien évidemment de repérer les comptes twitter les plus intéressants sur la bière et la brasserie artisanale, et d’apprendre de nouveaux trucs.

canvas1.png

J’ai obtenu cette première visualisation sur Socioviz qui permet de voir, à partir d’un mot-clé, (ici la #bière) les mots-clés et comptes liés. Ce jour-là, une nouvelle brasserie ouvrait d’ailleurs à Nantes, La Hulotte. On devine également sur la gauche la proximité de nos amis québecois avec la scène craft-beer anglo-saxonne.

Capture d’écran 2015-12-22 à 17.38.19

Ce site permet également de voir quels sont les comptes les plus actifs sur un mot-clé, toujours la #bière ici, et qui ont connu le plus d’interactions, que ce soit des mentions ou des retweets. Malheureusement cette recherche est limitée à cent tweets, sous sa forme gratuite. C’est d’ailleurs le cas de la plupart des outils que vous pourrez trouver sur internet.

Capture d’écran 2015-12-22 à 16.30.59

Un autre outil, Mentionmapp, permet de faire des visualisations un peu plus simples par mot-clé. Ici (enfin ci-dessus) j’ai utilisé le mot-clé « micro brasserie », où nous remarquons surtout la belle présence de la belle province, nos amis québecois visiblement plus présents sur twitter à cet instant-là.

Capture d’écran 2015-12-22 à 16.28.35

Cette autre carte a été réalisée en fouinant la twittosphère avec le mot-clé #biereartisanale. C’est pour une fois un peu plus pertinent (pour les français): on retrouve le bar parisien LesTrois8 et l’annonce, à Nantes (cet article a été écrit le 22 décembre), d’une nouvelle brasserie.

Capture d’écran 2015-12-22 à 17.53.29

Enfin, le site twitonomy permet de faire gratuitement des recherches par mots-clés (mais passe en payant pour l’extraction des données malheurement). Si la recherche #biereartisanale n’a rien donné, la recherche #biere m’a permis (cf colonne de droite) de découvrir de nouveaux comptes de brasseurs et de twittos sur la bière.

Brewdog dévoile ses recettes de bière

Brasser sa Punk IPA chez soi, c’est désormais possible ! Les brasseurs écossais de Brewdog viennent de publier un document PDF rassemblant sur 226 pages plusieurs dizaines et dizaines de recettes de bière. L’initiative détonne dans un milieu où les brasseurs hésitent parfois à dévoiler la variété de houblon utilisée, même quand celui-ci est facilement reconnaissable.

1428492376Brewdogprospestus024
Les bières de la brasserie écossaise. Droits photo BrewDog

En fait, dans ce document, intitulé DIY Dog, se trouvent toutes les recettes, mêmes celles tentées une seule fois, de la brasserie! Iconoclastes, les brasseurs appellent à les copier, les adapter, les tirer à l’extrême et surtout à s’amuser avec et à « partager les résultats et les brassins ».

« Le brassage à domicile fait partie de notre ADN, expliquent les brasseurs. Avec DIY Dog nous voulons faire quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant pour payer notre tribut à nos racines de brasseurs amateurs. « 

Les brasseurs précisent avoir toujours aimé partager les connaissances, leur expertise et leur passion pour la bière artisanale. « Notre brasserie historique à Fraserburgh était simplement une grande installation amateur, avec des cuves en plastique et des commandes manuelles », rappellent-ils à propos de ce premier établissement situé à 60 km au nord d’Aberdeen dans une ville portuaire d’abord célèbre pour ses fruits de mer.

« De nombreuses bières Brewdog devenues des classiques ont été développées durant ces jeunes années, et nous utilisons toujours une installation maison de 50 litres pour développer de nouvelles bières et de nouvelles recettes », ajoutent les brasseurs. Mais ne croyez pas toutefois que vous pourrez facilement brasser votre prochaine « Punk IPA » à domicile.

Cette bière culte de Brewdog nécessite ainsi six houblons différents, ce qui rend son brassage plus compliqué. Même problème pour les levures, à voir au cas par cas si elles sont facilement trouvables sur vos sites de e-commerce préférés… Ceux qui cherchent une Brewdog brassable facilement pourront se tourner vers la Moustache (p. 35). Personnellement je viens déjà d’ajouter la Dead Pony Club (p. 84) et la Libertine Black Ale (p. 85) à ma to-brew-liste !

Une dernière réflexion: ce beau geste d’open-data est-il vraiment désintéressé? Fondée en 2015, Brewdog pèse désormais 134 000 hectolitres par an, s’éloignant inévitablement de leur culture d’origine, la bière artisanale. Le partage de ses recettes pourrait alors sonner comme le souvenir d’un amour de jeunesse qu’on tente de rattraper, malgré les années qui passent. Mais j’ai du mal à croire à cette hypothèse.

La vraie raison réside sans doute dans l’incroyable flair marketing de la brasserie, associé à une réelle volonté de faire un geste vers la communauté des brasseurs amateurs. Brewdog a déjà prouvé à travers son programme d’actionnaire « Equity for punks » qu’il savait maîtriser l’art du marketing comme peu. Je suis moi-même l’un des innombrables (32 000) petit actionnaire de la brasserie qui ont permis son financement au fil des années.

Cette ouverture des recettes est donc l’occasion de vendre le bouquin associé – il existe de nombreux produits dérivés de la marque, des bars, une télé – mais surtout de renforcer la légende d’une brasserie décidément unique au monde! Le brasseur risque bien sûr de se faire copier par des confrères peu inspirés. Mais iriez-vous vraiment acheter la copie alors que vous pouvez obtenir l’originale?

PS: On me souffle dans l’oreillette sur Facebook que Brewdog n’est pas pionnier en matière d’open data pour ses recettes de bières, devancés par la brasserie italienne Baladin. Cette dernière a publié depuis 2008 la recette de quatre de ses bières, explique-t-elle sur son site internet.