Skumenn, Meaux, Îles d’or: les dernières nouvelles

La brasserie Skumenn a ouvert près de Rennes, à Acigné (Ille-et-Vilaine), en décembre 2015. J’ai eu l’occasion de goûter l’une de leur bière avec plaisir (ne me demandez pas laquelle c’était au cours du réveillon….). La brasserie propose quatre bières « pour les fines gueules » et livre sur son site internet des sélections commentées de bières produites par les confrères. Sympa !

2015-12-31_15-42-58_917

Une nouvelle brasserie a ouvert ses portes en décembre 2015, cette fois-ci à Meaux en Seine-et-Marne. J’ai eu la chance de visiter cette brasserie ouverte par un cousin de ma mère, en reconversion professionnelle après une première « vie pro » dans le bâtiment et les travaux publics. Sa première bière, une blonde, était amère comme il le fallait, espérons que les prochains brassins conservent cette tendance (et cette imprégnation nordiste, le brasseur ayant suivi la formation du CFA de Douai).

À Hyères, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la brasserie des Îles d’or vient d’être inaugurée avec une gamme complète de bières à leur actif, une blonde, une blanche, une ambrée et une IPA.

Toujours dans la même région mais cette fois-ci à signaler à Marseille, la brasserie Des Suds, va ouvrir ses portes en février 2016, avec sa nouvelle bière, « la Part faite ». Elle revendique être la première brasserie bio de la cité phocéenne.

C’est également à signaler, un nouveau festival de dégustation de bières du Grand-est va avoir lieu à Dijon les 2 et 3 avril 2016. Organisé par la Confrérie des Chevaliers de Gambrinus, cet événement devrait rassembler une trentaine de brasseries artisanales.

La brasserie paysanne de l’Artois fait appel au crowfunding pour améliorer agrandir sa malterie et sa brasserie. Si l’investissement global est de 50 000 euros, le malteur-brasseur-paysan espère recueillir 7 000 euros avec ce financement participatif.

Enfin un peu de « people » pour clore cette liste de liens: Éric Trossat, le patron de la brasserie Uberach, devient le nouveau président des brasseurs d’Alsace, succédant à Michel Haag, de la brasserie Méteor. Le comité des brasseurs d’Alsace rassemble Kronenbourg, Heineken, Licorne, Meteor, Saint-Pierre, et Uberach, et la Corporation libre des artisans brasseurs d’Alsace, soit six brasseries artisanales.

Les trois « tops » de la bière sur Twitter

Les tweetos « bière »: qui sont-ils, quels sont leurs réseaux? Derrière ce clin d’œil à l’une des formules journalistiques la plus galvaudée se cache pourtant une interrogation légitime. Vous aussi, vous êtes peut-être, comme moi, accros à ce petit réseau social. J’ai donc voulu en savoir un peu plus sur eux qui tweetent sur la bière.

Cette recherche m’a conduit à découvrir un programme, Tags, créé par Martin Hawksey. Il permet de faire une recherche sur twitter et d’archiver les résultats. J’ai donc laissé mouliné le programme pendant un mois, entre le 14 décembre 2015 et le 15 janvier 2016, collectant les 3182 tweets contenant le hashtag #biere. Voici les résultats !

  • Comment fonctionne le programme? Comme un scanner, en fait: il enregistre tous les tweets contenant le hashtag #biere. Cela peut être vous, l’amateur éclairé de bière, mais aussi votre voisin qui signale à son copain qu’il veut boire une mousse…

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.10.51

  • Tout d’abord, voici la liste des top tweeters ayant le plus utilisé le hashtag #biere durant cette période. Sobeer44, que je ne connaissais pas, est « un des premiers guides #android dédié à la #bière », tandis que ooh_pinaise est un robot singeant le personnage de dessin animé Homer Simpson…

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.08.55

L’interface de « Tags », très bien faite, permet ensuite de regarder, tweeto par tweeto, les messages envoyés sur le réseau social. Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous les résultats collectés durant mon test à l’adresse suivante.

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.13.04.png2. .

  • Ensuite, le programme permet de voir quels sont les hashtags les plus associés à #biere. On retrouve sans surprise #beer, #cerveza, ou encore #sobeer, grâce à l’activisme du compte twitter du même nom. Et on retrouve avec joie, en neuvième position, le hashtag #craftbeer, mais, malheureusement, pas de mention dans le top 10 de notre liane favorite, le houblon..

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.09.23.png

  • Enfin, voici les tweetos les plus sociaux, enfin ceux qui interagissent le plus avec les autres sur le réseau social. Bon, je vous passe l’article sur le premier nominé, qui a l’air assez spécial vu sa bio (« Le metal noir nazi et rien d’autres, le reste ? Je déteste »), mais qui doit sans doute boire beaucoup de bière. Idem pour le second, Jefffitoh, aka « Skate and destroy ». Il faut arriver au troisième nominé pour trouver une personne précisant aimer la bière, emistier, et au cinquième pour avoir un « vrai » membre de la communauté bière, 1petitemousse. On touche sans doute là aux limites de l’outil..

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.09.42.png

  • Si vous avez aimé cet article, vous pouvez explorez vous-même les données accumulées en un mois par le script informatique avec le lien suiv. Attention, certaines datavisualisations peuvent donner la nausée ;). Un dernier graph’ pour la route: cette visualisation montre les liens entre les différents tweetos recensés par le programme…

Capture d’écran 2016-01-19 à 11.22.02.png

 

 

 

 

 

Quand Chambord contre-attaque face à Kronenbourg

Et de trois ! Après avoir porté son affaire devant le tribunal administratif d’Orléans, la cour administrative d’appel de Nantes, le domaine national de Chambord va porter son litige l’opposant aux brasseries Kronenbourg devant le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative.

s1.qwant.com

L’arrêt de la cour administrative d’appel de Nantes, daté du 16 décembre 2015, a été mis en ligne sur légifrance. De quoi parle-t-il? Le domaine national de Chambord, le plus vaste château de la Loire, dans le Loir-et-Cher, demande le paiement d’une facture de 251 160 euros aux brasseries Kronenbourg.

Le brasseur avait utilisé des photos du château pour illustrer des campagnes de publicité faisant la promotion de sa bière la « 1664 », en 2010 et 2011, vantant les mérites « du gout à la française ». Les deux parties n’avaient pas réussi à s’accorder sur un prix et le domaine national avait fini par établir deux factures (salées) pour chaque campagne annuelle, déclinée dans la presse, des affiches, des canettes ou encore des sets de table.

La justification des factures se base sur le fait que l’utilisation de prises de vue du château constitue, pour le domaine national, « une utilisation du domaine public justifiant le versement d’une contrepartie financière ». Mais c’est là que le bât blesse pour Chambord, car ni le tribunal administratif ni la cour administrative d’appel n’ont retenu cette argumentation.

« L’utilisation par cette société à des fins de publicité commerciale de la photographie du château de Chambord ne se traduit pas par un usage privatif de ce domaine public », souligne ainsi le jugement.

La juridiction rappelle également que si « l’utilisation des prises de vue d’un tel immeuble est faite sans cette autorisation, elle constitue une faute commise par l’utilisateur », « il n’appartient pas à la juridiction administrative de statuer sur la responsabilité qu’une personne privée peut avoir encourue à l’égard d’une personne publique ».

Vous avez compris: la juridiction administrative n’estime pas être compétente de la requête du domaine national, établissement public à caractère industriel et commercial… Le feuilleton judiciaire ne devrait pas s’arrêter de sitôt!

 

Quatre statistiques sur le consommateur de bière

Une enquête sur la consommation de vin en France menée par FranceAgriMer, publiée en octobre 2015, permet d’en savoir un peu plus sur… la consommation de bière. J’étais passé à côté il y a quelques mois mais les fêtes de fin d’année, et leur corolaire d’abus en tous genres, me donne une bonne actu pour vous parler de ces quatre intéressants tableaux dénichés dans cette longue étude.

Mais pour trouver des infos sur le buveur de bière dans la neuvième édition de cette enquête, réalisée tous les cinq ans, il faut savoir lire entre les lignes. Par exemple, la région où il y a le plus de non consommateurs de vin est le Nord, avec 45% d’abstinents au vin, pile-poil cette même région où la tradition brassicole est la plus forte.

tab_semaine

L’étude remarque que l’on boit plutôt de la bière en semaine, et du vin le week-end (mais aussi de la bière)…

tab_weekend

On apprend notamment que si la consommation de bière ne semble pas trop liée à l’âge, celle du vin est plus marquée au fil des années.

tab_age

FranceAgriMer a même préparé un beau tableau comparatif entre les habitudes de consommation de bière et de vin, selon les régions:

tab_biere-vin

Cet établissement public, qui remarque que le vin est passé « d’une consommation de table à une consommation culturelle », souligne notamment dans sa synthèse « l’augmentation de la consommation fréquente de bière qui passe de 12% à 18 % de la population entre 2010 et 2015 ».

L’enquête a été réalisée, en face à face à domicile, par l’institut de sondage Ipsos auprès d’environ 4000 personnes.

PS: Je profite de cet article pour relayer une demande de Sophie Wasse-Dauliac qui réalise une étude sur les bières du monde pour une micro-brasserie. Voici le lien:

https://docs.google.com/forms/d/1TSafjkayqQ7ImIL5MAg5NNEOksl52ES8p_bEVTLEE6c/viewform?c=0&w=1