Nos ancêtres les Gaulois, ces buveurs de bière

L’émission de France Culture « Le Salon noir« , dédiée à l’archéologie, a eu la bonne idée d’inviter le 24 octobre 2015, il y a quelques semaines, la directrice de recherche au CNRS Fanette Laubenheimer, pour parler de bière, d’hydromel et de vin, pour parler du livre de la chercheuse « Boire en Gaule », publié en 2015.

Boire

Voici quelques extraits pour vous mettre l’eau à la bouche:

  • La première boisson alcoolisée de l’ère humaine est située en Chine avec un mélange, daté de 7000 à -7500 avant JC, d’hydromel, de vin de raisin et de bière de riz, et de fruit d’aubépine, « mais surtout d’hydromel »…
  • Les seuls trésors historiques de la bière qui nous sont parvenus sont « les grandes jarres » servant à brasser, ou les gobelets, bols de l’époque romaine sur lesquels sont écrits « Hôtesse, donne moi à boire », « Donne moi de la bière au miel ».
  • « En Mésopotamie, bien avant notre ère, la bière est très connue, et où le mot ivresse se dit ‘Qui est dans sa bière’, et le mot festin ‘Bière versée' ». Cette civilisation à l’origine de la bière est « parfaitement adaptée » à cette boisson, avec des déesses de la bière, des chants, et une consommation quotidienne… Mais l’invention de la bière de riz en Chine est quant à elle estimée au 7e millénaire avant JC.
  • Si le vin comme l’hydromel sont simples à fabriquer, la bière nécessite de transformer les grains en sucres. « On s’est aperçu dès la préhistoire que quand le grain germe, l’amidon du grain se transforme en sucre. En grillant les grains après germination, on va avoir des grains sucrés » adéquats au brassage.
  • Les chercheurs estiment que la bière était issue de fermentation spontanée durant la préhistoire et l’Antiquité, avec des vases à bière ouverts aux quatre vents. Sans houblon, apparu au IX-Xe siècle, la chercheuse note que des amphores à bières contenaient de l’armoise, qui jouait le rôle de conservateur.
  • Les premières bières européennes seraient espagnoles et sont datées de – 3800 avant JC, avant d’essaimer dans toute l’Europe, avec toutes sortes de mélanges, comme cette bière irlandaise datée de – 3000 avant JC contenant des traces d’une plante hallucinogène, la jusquiame !
  • Le vin, durant l’ère gauloise, est une boisson exotique, rouge comme le sang. Les Gaulois le boivent pur, comme la bière, sans le diluer dans l’eau, ce qui choque les observateurs latins. Ces derniers jugent que les Gaulois « boivent une boisson nauséabonde d’orge qui a pourrit dans l’eau » ! La chercheuse note d’ailleurs qu’il existe une frontière culturelle « énorme » entre le vin et la bière et « qui n’est pas forcément méditerranéenne » puisque l’Espagne est un pays à bière. Avec la chrétienté, la bière est désacralisée: la Cène requiert du vin, importé et qui vient (plus ou moins) du pays du Christ.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s