La mine d’or du financement participatif pour les brasseries artisanales

Mine de rien, le financement participatif, ça rapporte. La brasserie parisienne Bapbap a ainsi récolté 55 000 euros sur le site de financement participatif Ulule.com. Cela correspond à 183% de leur objectif qui était de 30 000 euros ! Du coup, les brasseurs ont eu droit à une rencontre avec Michel Sapin, le ministre des Finances, qui faisait un tour chez Ulule, jeudi 29 octobre 2015.

db20da1fdf578575568b488cd19dd3

Les brasseurs proposaient un financement participatif allant de la « première gorgée » (à cinq euros, une bière, un sous-bock et son nom sur le mur des donateurs) au « Zlatan » (5000 euros et plus, privatisation de la brasserie). Entre les deux il y avait notamment le « tonton brasseur » à 250 euros et un abonnement bière à la clé, ou encore le demi, soit six bières et pas mal de goodies pour 35 euros.

Ce mode de financement fait furieusement penser à Brewdog, mais en plus light. La brasserie écossaise a elle ouvert son actionnariat au public avec son programme « Equity for punks » (lire cet ancien post)…

L’exemple de BapBap fait des émules: la brasserie La Montreuilloise, qui a repris Zymotik,  a lancé le 21 septembre une campagne de financement participatif pour augmenter ses capacités de production, sur Kisskissbank. Les brasseurs ont déjà récolté 9 000 euros qui vont permettre d’acheter deux cuves de fermentation et quatre nouvelles cuves pour le brassage.

« Avec notre matériel de brassage d’occasion, nous sommes aujourd’hui très limité, expliquent les brasseurs sur leur site. Dans les meilleurs mois, ce sont à peine 2 000 bouteilles que nous arrivons à produire, et notre matériel ne nous permet pas de brasser en toute saison dans de bonnes conditions et de proposer l’ensemble de notre gamme. Il ne se passe pas une semaine où nous ne devons refuser une proposition. »

J’ai également repéré l’appel à financement de la brasserie de Marcoussis, qui a déjà récolté plus de 10 000 euros, pour elle aussi s’équiper en nouvelles cuves. « Ça fait maintenant 3 ans et demi que nous nous sommes lancé dans cette aventure et nous sommes heureux de voir que nos ateliers, nos soirées et nos bières plaisent beaucoup, expliquent les brasseurs. Nous avons maintenant besoin de moderniser notre outil de production pour poursuivre notre développement. »

Enfin, la brasserie paysanne de l’Artois annonce également sur son site qu’elle va lancer un appel au public. « Le développement de notre activité passera encore par la mobilisation d’outils de finance solidaire et nous préparons un crowdfunding (financement participatif) pour le mois de novembre, précise le site de la brasserie. Celui-ci sera lancé sur la plateforme Ulule et proposera du don avec contreparties. »

« Je peux déjà vous dire, comme nous l’avons présenté sur le FIBA et le salon d’Arras ce week-end, que son objectif sera de réunir les fonds nécessaires à l’amélioration de notre micro-malterie, poursuit le brasseur. Celui-ci sera surdimensionné pour nos besoins immédiats mais conçu pour satisfaire les besoins de la ferme à terme. »

Voilà quelques exemples mais il y en a sans doute d’autres ! Ce mode de financement alternatif semble en tous cas très en phase avec le caractère artisanal et local de toutes ces brasseries, proches de leur public (et de leurs fonds de poche). C’est également sans doute une manière de raffermir le lien avec des consommateurs qui veulent être plus actifs. Bref, une voie d’avenir…

 

Le classement des brasseries françaises

Quelle est la brasserie la plus importante en France? Lesquelles sont à la traîne? Le nouveau site web mis en place par infogreffe.fr, le GIE des greffes des tribunaux de commerce, permet d’obtenir ces informations, sur la base du chiffre d’affaires (merci l’open-data!). Toutes les brasseries ayant déposé leurs comptes se retrouvent donc sur ce site, datainfogreffe.fr.

Capture du 2015-10-23 17:40:54

Voici le classement des brasseries françaises, en termes de chiffre d’affaires, issu de ces données. Mais bien sûr, il n’y a pas que l’argent dans la vie, et votre classement personnel des brasseries françaises est sans doute très différent de celui-là !

(Vous pouvez retrouver ces infos directement sur le site de datainfogreffe.fr avec ce lien)

Nom CA 2013 (en milliers d’euros) Evolution du chiffre d’affaires Région
HEINEKEN ENTREPRISE 1058879 0.43% Ile-de-France
BRASSERIE CHAMPIGNEULLES 161433 27.38% Lorraine
BRASSERIE DE SAINT OMER 157528 13.34% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE PIETRA 15509 9.22% Corse
BRASSERIE DUYCK 14754 6.54% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE DISTILLERIE DU MONT BLANC 2458 13.67% Rhône-Alpes
BRASSERIE SAINT GERMAIN 1792 23.92% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE LA CHOULETTE 1518 3.78% Nord-Pas-de-Calais
NINKASI FABRIQUES 1504 31.29% Rhône-Alpes
LE BRASSEUR 1399 2.99% Limousin
BRASSERIE DES SOURCES 1243 Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE ARTISANALE RATZ 1227 24.65% Midi-Pyrénées
MELUSINE 1092 27.24% Pays de la Loire
BRASSERIE ARTISANALE DU SUD 1078 7.19% Rhône-Alpes
BRASSERIE TRI MARTOLOD 990 6.81% Bretagne
BRASSERIE BOURGANEL 953 3.64% Rhône-Alpes
BRASSERIE LARCHE 901 8.23% Bourgogne
CERES 822 0.37% Nord-Pas-de-Calais
LA BRASSERIE DU BOUFFAY 757 25.52% Pays de la Loire
ARDWEN 668 7.70% Champagne-Ardenne
SARL CHOULETTE PRODUCTIONS 633 10.63% Nord-Pas-de-Calais
LES BRASSEURS DE LORRAINE 621 18.43% Lorraine
BRASSERIE ARTISANALE DES GRANDS COLS 617 30.65% Provence-Alpes-Côte d’Azur
EURL Brasserie Cap d’Ona 602 4.30% Languedoc-Roussillon
BRASSERIE ARTISANALE DU CATEAU-CAMBRESIS 559 Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE ARTISANALE DU DAUPHINE 530 27.86% Rhône-Alpes
BRASSERIE SAINTE COLOMBE 502 17.75% Bretagne
LA BRASSERIE DE VAUCLAIR 479 19.30% Champagne-Ardenne
BRASSERIE D’OLT 466 12.45% Midi-Pyrénées
BRASSERIE DE BERCLOUX 450 7.44% Poitou-Charentes
BRASSERIE AKERBELTZ 441 14.36% Aquitaine
BRASSERIE DU PILAT 435 18.24% Rhône-Alpes
SARL BRASSERIE DU VAL DE DROME 433 3.74% Rhône-Alpes
BIERES DE RE 429 7.70% Poitou-Charentes
BRASSERIE THIRIEZ 373 12.52% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE DE LA VALLEE DE CHEVREUSE 328 42.58% Ile-de-France
LUBIERE 324 2.07% Languedoc-Roussillon
LA MICROBRASSERIE DE CHANDRES 314 9.77% Centre
BRASSERIE DES GARRIGUES 307 7.40% Languedoc-Roussillon
BRASSERIE ARTISANALE DU LEMAN 306 41.56% Rhône-Alpes
BRASSERIE ARTISANALE DU CHARDON 297 51.97% Rhône-Alpes
BRASSERIE DES TROIS FONTAINES 274 27.24% Bourgogne
BRASSERIE DES TROIS FONTAINES 274 18.19% Bourgogne
BRASSERIE DE LA COTE DE JADE 270 19.77% Pays de la Loire
LES URSULINES-FABRIQUE DE BIERE 257 15.17% Rhône-Alpes
CRIBA 246 -21.93% Rhône-Alpes
MAISON DE BRASSEUR 243 -7.57% Rhône-Alpes
ETXEKO BOB’S BEER 233 26.23% Aquitaine
BRASSERIE DE L’AURORE 233 16.62% Centre
BRASSERIE ARTISANALE DE LA DIVATTE 230 10.13% Pays de la Loire
BRASSERIE SANCERROISE 223 6.36% Centre
LES BIERES DES HAUTS 222 17.62% Lorraine
BRASSERIE ARTISANALE DU VAL D’AINAN 221 11.88% Rhône-Alpes
CCB 202 -1.93% Rhône-Alpes
SARL LA FRANCHE 200 43.12% Franche-Comté
BRASSERIE LA MORGAT 199 -5.81% Bretagne
BRASSERIE DE LA LOIRE 189 -22.54% Rhône-Alpes
BRASSERIE ARTISANALE MASCLAUX 187 4.70% Champagne-Ardenne
BRASSERIE ARTISANALE DE SABAUDIA 185 -0.19% Rhône-Alpes
BRASSERIE GALIBIER 184 41.98% Rhône-Alpes
SARL ERIC ESNAULT 180 128.33% Ile-de-France
TERRE DE BIERES 174 42.58% Rhône-Alpes
BRASSERIE BLONDEL 167 65.39% Auvergne
EURL VIOT 167 26.42% Champagne-Ardenne
BRASSERIE ARTISANALE DU LUBERON 165 132.39% Provence-Alpes-Côte d’Azur
BIERCORS 164 91.31% Rhône-Alpes
BRASSERIE DE LA PLEINE LUNE 154 172.56% Rhône-Alpes
CHALON BIERE NOUVELLE en abrégé C.B.N. 151 227.68% Bourgogne
BRASSERIE DES HAUTES VALLEES 151 554.67% Provence-Alpes-Côte d’Azur
BRASSERIE BOS 149 43.83% Centre
BRASSERIE DE LAUNAY 149 18.25% Bretagne
L’ATELIER DE LA BIERE 135 34.64% Centre
BRASSERIE THEILLIER 135 6.93% Nord-Pas-de-Calais
LA GEROMOISE 134 -2.43% Lorraine
BRASSERIE DE L’ALAGNON 120 14.42% Auvergne
Brasserie la Lie 115 41.57% Basse-Normandie
BRASSERIE CORREZIENNE 106 37.31% Limousin
BRASSERIE DES COTEAUX 103 1.41% Midi-Pyrénées
BRASSERIE ARTISANALE DES MAUGES 101 33.06% Pays de la Loire
BRUZTECH 96 3.38% Limousin
LA BRASSERIE DU GIFFRE 93 151.98% Rhône-Alpes
LA FLEURACOISE 90 54.64% Auvergne
BRASSERIE ENTRE 2 MONDES 90 -6.79% Franche-Comté
BRASSERIE DE LA BAIE 87 19.18% Basse-Normandie
BRASSERIE DE LA PIGEONNELLE 86 -63.00% Centre
GAUTIER COUDEVYLLE 82 -2.72% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE ALIENOR 69 132.32% Aquitaine
GAILLARDE DIFFUSION 66 4.38% Midi-Pyrénées
LA VOIE MALTEE 65 18.75% Rhône-Alpes
SOCIETE NOUVELLE MAILLARD 63 17.69% Nord-Pas-de-Calais
STAJAM 61 Rhône-Alpes
LA BRASSERIE DU PLATEAU 60 -1.64% Limousin
ZYMOTIK 58 29.03% Ile-de-France
PETITE BRASSERIE PICARDE 57 9.84% Picardie
BIERE DU DOUBS 55 7.37% Franche-Comté
BRASSERIE DUMAZEAU BRAUNSTEIN 52 22.07% Limousin
BRASSERIE DE LA MOTTE JUILLET EURL 49 -14.16% Auvergne
LA CERVA D’OC 49 -1.35% Limousin
BRASSERIE DE LA HAUTE VALLEE 47 58.26% Nord-Pas-de-Calais
Brasserie Ouroboros 37 165.43% Auvergne
BRASSERIE DU CHANT DU LOUP SARL 36 48.67% Haute-Normandie
SARL BRASSERIE AGUIANA 32 387.85% Aquitaine
B C D 32 170.57% Lorraine
BIERES DE CARCASSONNE 30 -17.91% Languedoc-Roussillon
SARL LA SORCIERE DU BERRY 29 -4.43% Centre
BASSE NORMANDIE BI.R 25 7.44% Basse-Normandie
TROIFF 17 -43.95% Limousin
LA BRASSERIE DU MONT AIGUILLE 15 50.56% Rhône-Alpes
MICROBRASSERIE LA GARGOUILLE 12 131.96% Rhône-Alpes
SARL L’ÂNE BRASSEUR 11 296.17% Bretagne
EURL BRASSERIE ARTISANALE DU CAMBIER 8 -76.44% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE PICOMOUSSE SARL 3 -86.49% Rhône-Alpes
BRASSERIE BARBAROUX 0 -100.00% Auvergne
BRASSERIE DE SUTTER 0 -100.00% Haute-Normandie
LA FABRIQUE DES BIERES D’ANJOU 0 -100.00% Pays de la Loire
Brasserie Artisanale PICARDENNES 0 -100.00% Picardie
BRASSERIE DES FONTAINES 0 -100.00% Pays de la Loire
SARL FERME BRASSERIE DU VEXIN 0 -100.00% Ile-de-France
BRASSERIE DU PAYS DES GAVES 0 -100.00% Midi-Pyrénées
LES BRASSEURS DE GAYANT 0 -100.00% Nord-Pas-de-Calais
BRASSERIE BURGONDE 0 -100.00% Bourgogne
BRASSERIE LA ROUGET DE LISLE 0 -100.00% Franche-Comté

De quand date le boom de la brasserie artisanale?

Dans la foulée de mon dernier post sur ces IPA de plus en plus tendance, dans les stats de Google mais d’abord chez les beer geeks (lire ici), je me suis demandé si ce phénomène statistique se retrouvait également pour la bière artisanale.

Résultat: c’est dur de se prononcer sur ce sujet, car les mots « brasserie artisanale », « bière artisanale », ou « craft beer » et « craft brewery » ne donnent que peu de résultats dans Google Ngram.

Voici en image les résultats de l’usage de ces mots dans les ouvrages écrits en français et en anglais. Je ne les ai pas mis mais ces expressions (« brasserie artisanale », « bière artisanale », ou « craft beer » et « craft brewery)  sont peanuts comparées à l’usage du mot « bière » ou « beer » dans le corpus étudié par Google !

Capture du 2015-10-14 22:41:24

Capture du 2015-10-14 22:42:06

Les graphiques réalisés sur les livres en français ne donnent ainsi pas de résultats pertinents.

brasseriesartisanales

Capture du 2015-10-14 22:38:18

Pour info, Daniel Thiriez, l’un des précurseurs français de la brasserie artisanale, avait ouvert son établissement en 1996. Pas sûr que Google Ngram l’ait remarqué (malheureusement !).

Par contre, on semble bien deviner le phénomène émergent des micro-brasseries dans les livres en anglais…

L’engouement autour de l’India Pale Ale en chiffres

Et un de plus ! Les « Trois brasseurs », cette chaîne de restauration qui brasse sa propre bière, vient d’annoncer l’ajout d’une nouvelle bière à sa gamme, la « Black IPA ». « L’amertume caractéristique de l’India Pale Ale est subtilement équilibrée entre le taux d’alcool de 6,9%, les arômes développés par les différentes variétés de houblon utilisés et la douceur du froment et du seigle », précise le communiqué envoyé à la presse à cette occasion.

Une bière IPA de plus qui s’ajoute à l’intérêt récent de grands brasseurs comme Heineken pour cette gamme (lire ce post sur le webdoc de cet industriel sur les houblons utilisés dans sa nouvelle gamme lancée au printemps 2015), ou de moins grands, tels que la Duvel Tripel Hop, renforcée également récemment en houblon…

On le sait le succès des India Pale Ale – qui contrairement au mythe, que j’ai moi-même relayé, n’ont pas été renforcées en houblon et en alcool pour résister au long voyages des îles britanniques aux indes – est un beau signe de la vitalité des brasseries artisanales, désormais copiées par les brasseurs mainstream.

J’ai voulu checker ce renouveau de l’IPA et de la brasserie artisanale dans deux outils que j’utilise dans le cadre de mon travail de journaliste, Google Trends et Google Ngram. Le premier montre les tendances dans les requêtes adressées au moteur de recherche, le second fouille dans le contenu des livres publiés depuis 1800.

Capture du 2015-10-11 21:07:08Dans cette recherche dans les livres en anglais, on retrouve bien l’engouement historique de la moitié du 19e siècle pour les « IPA » et le retour en grâce de ce style de bière depuis les années 1980, alors que dans le même temps le terme « beer » stagne ou progresse légèrement…

Cet engouement est également visible dans Google Trends, qui scrute vos requêtes depuis 2004. Sans surprise, les requêtes proviennent tout d’abord des États-Unis, puis de pays nordiques ou anglo-saxons…

Capture du 2015-10-11 21:19:12

Vous pouvez voir également que Google Trends prévoit que cette tendance se poursuivra en 2015… On a donc pas fini d’entendre parler d’India Pale Ale !

 

L’Oktoberfest arrive à Paris

Un nouvel événement dédié aux amateurs de bière arrive à Paris: l’Oktoberfest bavaroise est pour la première fois copiée pour une session parisienne, du 8 au 18 octobre à La Villette. Un chapiteau pourra accueillir 1200 personnes au cours de cette fête sponsorisée par la brasserie Paulaner.

Selon 20 Minutes, l’Oktoberfest parisienne est organisée par Ralph Schneider, qui planchait sur cet événement depuis « un an et demi ». Il vise entre 10 000 et 12 000 visiteurs et la vente de 15 000 litres de bière.

J’avoue que je suis plutôt dubitatif à cette transposition d’une fête locale allemande en Île-de-France, et le risque de cet événement à renforcer, à force de voir des amateurs s’abreuver à des chopes d’un litre,  les clichés sur les beers geeks. Mais pourquoi pas? Je remarque surtout que depuis quelques années l’engouement événementiel autour de la bière à Paris ne se dément pas.

Issue des « soirées maltées » organisées sur une péniche sur les quais de scène, la Paris Beer Week est devenue depuis un événement incontournable de la scène bière parisienne. Pour l’anecdote les bières artisanales sont ici dégustées lors du final de cette très belle fête dans des galopins, des verres de 12 cl, et pas dans des chopes…

Lancé un an après la Paris Beer Week, en mars 2015, par deux spécialistes des bars et des spiritueux, issus de la presse professionnelle, le salon Planète bière (qui s’inspire d’ailleurs de l’iconographie de la PBW), proposait pour sa part 400 bières venue de dix pays, en jouant la carte de la découverte brassicole.

Voici donc en deux ans trois nouveaux événements « bière » à Paris, tous cependant très complémentaires… J’en profite pour vous rappeler que depuis de nombreuses années à lieu dans le Nord le festival international de la bière artisanale à Sainte-Marie-Cappel qui mérite lui aussi un détour dans les Flandres françaises en septembre !