Après la cafetière, la brassière…

Quand j’explique à mes amis comment je brasse mes bières chez moi, ils sont souvent un peu déçus de la complexité et de la longueur du processus. Certains d’entre eux, qui ont l’esprit taquin, me demandent s’il n’existe pas tout simplement une machine à brasser comme il existe des cafetières ou des robots ménagers.

Ce rêve du brasseur fainéant est en fait déjà réalité ! Deux machines (au moins) existent et permettent un brassage « tout grain », c’est-à-dire avec des céréales, par opposition au brassage avec des extraits de malt qui ne nécessitent pas beaucoup de matériels.

Il existe ainsi la machine PicoBrew Zymatic, un projet qui a levé sur la plateforme de crowfunding près de 660 000 dollars, ce qui montre l’intérêt ou les espoirs dans ce genre de produits… Le robot revendique être le premier du genre en « tout automatique » et est vendu 2000 dollars.

st_gfc_zymaticst_pic1« Choisissez votre brassage dans une liste de plus de cent types de bière, ou créez votre recette, promet le fabricant. Brassez votre bière favorite constamment, tant que vous le désirez. Tout ce que vous avez à faire est d’appuyer sur un bouton », en fait juste remplir la machine avec les ingrédients, soit un temps estimé de quinze minutes… Quant au temps de brassage indiqué, il est de quatre heures,

La seconde machine que j’ai trouvé, qui revendique elle aussi être la première machine automatique à brasser, s’appelle la « brewie ». Elle aussi a tiré partie du financement participatif en recueillant 222 000 dollars sur indiegogo. La machine n’est pas encore commercialisée, mais vous pouvez cependant faire une pré-commande sur le site du fabriquant.

Cette fois-ci, le constructeur promet un brassage en cinq à six heures, avant une fermentation de cinq à quatorze jours. Petit plus: la « brassière » est équipé d’un système de lecture à puce sans contact (RFID) pour charger les recettes voulues sur la machine…

BREWY_INDIEGOGO_ASSEMBLY-1

Le fabriquant assure que la machine est à la fois pour les débutants et les experts, qui pourront s’amuser à faire varier les 23 paramètres de brassages. Le fabricant promet également que sa machine permet de réduire les déchets et d’économiser de l’argent, ce qui me laisse dubitatif… Mais pourquoi pas?

Publicités