Quand les « gros » brasseurs se rebiffent

J’avais chroniqué il y a neuf mois la révolte des micro-brasseurs face au lobbying de l’association des brasseurs de France pour mettre en place de nouvelles obligations réglementaires relatives à la formation des brasseurs (lire ici). Je reprends la plume aujourd’hui pour vous parler d’une subtile publicité lancée par Budweiser (Anheuser-Busch), qui s’intitule « Brewed: the hard way ».

Selon l’article de Slate.fr qui nous parle de cette campagne, celle-ci a couté près de neuf millions de dollars… Sur fond de métallurgie, la pub nous dit ceci: « Let them sip their pumpkin peach ale, we’ll brewing us some golden suds ». En VF: « Qu’ils sirotent leur bière à la citrouille et à la pêche, nous allons nous brasser des mousses d’or ».

Pourquoi tant de haine? Voici la réponse de Slate:

Depuis la renaissance du mouvement des micro-brasseries aux Etats-Unis dans les années 80, celles-ci ne cessent de grignoter des parts de marché. Avec 7% de la production totale de bière, ces bières artisanales vendent désormais plus que la seule marque Budweiser. Pire: le propriétaire Anheuser Busch estime que la moitié des 21-27 ans n’a jamais essayé la Budweiser.

On attend avec impatience un spot équivalent en France…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s