À vos brassins (rebelotte)

Les amis de la Paris Beer week #2, qui aura lieu du 22 au 31 mai 2015, ont lancé l’appel à participation au deuxième concours de brassage amateur, remporté l’année dernière par Kamal Boudra avec sa stout. Les productions sont à livrer aux organisateurs avant le 1er mai prochain, soit plus que six semaines…

À noter que cette année les organisateurs demandent une photo des impétrants en train de brasser, et que l’inscription passe à dix euros, ce qui reste bien sûr raisonnable ! Quant au jury, il ne change pas, il reste composé d’un cinquième de cavistes, un cinquième de gérants de bars, un cinquième de distributeurs, un cinquième de brasseurs professionnels, et un cinquième de brasseurs non professionnels.

L’an dernier, une soixantaine de brasseurs amateurs avaient participé à ce concours. À vos brassins donc !

Quand les « gros » brasseurs se rebiffent

J’avais chroniqué il y a neuf mois la révolte des micro-brasseurs face au lobbying de l’association des brasseurs de France pour mettre en place de nouvelles obligations réglementaires relatives à la formation des brasseurs (lire ici). Je reprends la plume aujourd’hui pour vous parler d’une subtile publicité lancée par Budweiser (Anheuser-Busch), qui s’intitule « Brewed: the hard way ».

Selon l’article de Slate.fr qui nous parle de cette campagne, celle-ci a couté près de neuf millions de dollars… Sur fond de métallurgie, la pub nous dit ceci: « Let them sip their pumpkin peach ale, we’ll brewing us some golden suds ». En VF: « Qu’ils sirotent leur bière à la citrouille et à la pêche, nous allons nous brasser des mousses d’or ».

Pourquoi tant de haine? Voici la réponse de Slate:

Depuis la renaissance du mouvement des micro-brasseries aux Etats-Unis dans les années 80, celles-ci ne cessent de grignoter des parts de marché. Avec 7% de la production totale de bière, ces bières artisanales vendent désormais plus que la seule marque Budweiser. Pire: le propriétaire Anheuser Busch estime que la moitié des 21-27 ans n’a jamais essayé la Budweiser.

On attend avec impatience un spot équivalent en France…