Les trois meilleurs bars français selon ratebeer

La Capsule (Lille), La Fine Mousse (Paris) et « Les Trois 8 » (Paris encore): voici les trois meilleurs bars à bière français en 2014 selon ratebeer.com, qui a publié samedi dernier la liste des « top retailers » par pays. En 2013, le trio était quasi le même, avec le Hops café (Lille), La Capsule et La Fine Mousse.

Le Hops Café ayant fermé (tout comme le Maile’s Café, qui tenait les murs auparavant, et dont le gérant, Hakim, m’avait fait goûté sympathiquement sa bière à façon, la « Belle »), les Trois 8 intègre logiquement ce beau trio, même si sur les réseaux sociaux des amateurs de bières regrettent que L’Express de Lyon (Paris) ne soit pas cité…

On me demande souvent dans quels bars aller boire une bonne bière à Paris. Je crois que tout est là, même s’il y a bien sûr d’autres adresses à voir, et que dans la bière le plaisir est dans la diversité!

Du côté des cavistes, voici les lauréats: La Cave à Bulles (Paris), L’Abbaye des Saveurs (Lille), Brewberry (Paris), Saveur Drink (Lille), et La Moustache Blanche (Paris). Là encore, le site ratebeer voit juste. Mais c’est la limite de ce palmarès calculé, tout comme pour les bars, sur la popularité de ces adresses:  on aimerait bien y voir également des bonnes adresses ailleurs qu’à Lille ou Paris…

La bière, un sujet qui fait recette

Le quotidien économique « Les Échos » a publié ce mercredi 14 janvier 2015 une belle page sur la bière, que je vous recommande. À côté du papier presque désormais marronnier sur « la renaissance des brasseurs artisanaux », le journal s’est attardé sur trois brasseries régionales, Uberach, brasserie du Mont-Blanc et Vézelay.

J’ai ainsi pu prendre, par média interposé, des nouvelles d’Eric Trossat, le patron d’Uberach, que nous avions rencontré, la photographe Éléonore Delpierre et moi, pour la rédaction de « Sur la route des bières d’Alsace ». On apprend ainsi que désormais les bières bio constituent la moitié du volume des ventes de la brasserie, qui exporte également 10% de sa production alsacienne vers Paris…

Quant à la brasserie du Mont-Blanc, « Les Échos » rappellent qu’elle a été sacrée championne du monde dans la catégorie « blanche » au World Beer Awards en 2011 et 2013, un concours que je ne connais pas. Le journal rappelle surtout que la brasserie « utilise l’eau de l’Enchapleuze sous le Mont-Blanc, à 2074 mètres d’altitude, d’où des camions-citernes l’acheminent vers l’usine de La Motte-Servolex, près de Chambéry ».

Enfin, le quotidien donne quelques infos sur le fondateur de la brasserie du Vézelay (Yonne), un ancien DRH d’Orange , Marc Neyret, qui veut respecter « à la lettre l’édit de Reinheitsgebot dite loi de pureté, édicté par les Bavarois en l’an 1516 ». Encore une démonstration de la règle non écrite qui veut que les brasseurs soient généralement des passionnés aux parcours atypiques…

A lire donc ici:

http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/idees-de-business/0204009623958-biere-la-renaissance-des-brasseurs-artisanaux-107057.php