Quand la série « Breaking Bad » fait un clin d’oeil au brassage amateur

La culture de la bière, et du brassage amateur, est très répandue aux États-Unis. Pas étonnant donc de retrouver le brassage amateur comme attribut d’un des personnages d’une des séries les plus regardées de ces dernières années, « Breaking Bad ».

Cette série raconte l’histoire de Walter « Walt » White, un professeur de chimie, qui devient peu à peu un ponte de la drogue dans le sud-ouest américain, produisant de la méthamphétamine pour financer son traitement contre le cancer. Mais, alors que les scénaristes auraient pu lui attribuer ce vice, à cause de son amour pour la chimie, dans l’épisode 5 de la saison 2, on découvre la passion cachée de son beau-frère, Henry « Hank » Schrader: la bière.

Ce dernier est un jovial agent de la DEA, bedonnant, toujours prompt à blaguer, et il faut bien le dire, un peu beauf…. Nous sommes loin de l’univers « Beer-geek » parisien où le brassage artisanal est plutôt branché. Hank, lui, brasse pour décompresser quand il est en froid avec sa femme, comme dans cet épisode 5 de la saison 2, où on découvre son installation, bocaux et tubes, dans son garage dans un travelling censé perdre le téléspectateur qui pourrait alors croire à un laboratoire de stupéfiants (c’est le thème de la série).

Hank en plein brassage
Hank en plein brassage

Les scénaristes ont fait attention au détail: on retrouve les traditionnels sceaux de brassage, la machine à capsules que possède Hank, avec laquelle il arrivera d’ailleurs à se blesser… Hand est un brasseur qui est équipé mais qui a encore des soucis avec la fermentation en bouteille: dans ce même épisode, anxieux, il est réveillé par des coups de feu… Qui se révéleront être simplement des bouteilles en train d’exploser en série dans son garage…

Sinon, Hank est sympa: lorsqu’il fait une quête auprès de ses collègues pour aider Walter à financer sa cure contre le cancer (qui est en réalité totalement prise en charge par le laboratoire clandestin), dans l’épisode 13 de la saison 2, il offre aux généreux donateurs des bières de son cru, décorées de leur propre étiquette personnalisée, la « Schraderbeer », pour faire des packs de six bière home made. Vous l’avez compris, ce personnage ne fait pas les choses à moitié et j’ai donc hâter de le revoir dans ses œuvres biérologiques dans les prochains épisodes!

Schraderbeer
Schraderbeer

 

Publicités

Une réflexion sur “Quand la série « Breaking Bad » fait un clin d’oeil au brassage amateur

  1. Ping : Sur la route des bières bretonnes – Blog (à bière) sous pression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s