La prochaine bière…

Hélas! Trois fois hélas ! La croisière dont je parlais dans le dernier post s’est révélée être un fiasco qui a dû se terminer plus tôt. J’ai quand même fait goûter à mes trois acolytes la bière que j’avais préparé pour l’occasion. Résultat? Une bière trouble, juste comme il faut, avec une belle robe ambrée, très fleurie au nez, mais avec une pointe d’acidité.

IMG_0355

Que faire désormais? Je compte profiter du froid pour tenter une lager. Cette bière fabriquée à partir de levure de fermentation basse doit mûrir  entre 5° et 15° maximum, ce qui ne devrait pas poser de problème dans les caves de la région. Hier soir, j’ai également découvert de très belles bières brassées par des brasseurs amateurs à la soirée « Brassam ». Onctueuses comme du chocolat, agressives comme une vraie IPA sait l’être, elles ne donnent qu’une envie: retourner derrière la cuve. Il y a toujours une prochaine bière à faire…