Une IPA taillée pour la haute mer

J’ai remis la main au brassin ce week-end. Deux modifications importantes suite à ma première bière: j’ai augmenté la part de malt, que j’ai concassé par trois fois avec mon vieux moulin à café, et j’ai diminué le volume de houblon, désormais limité à 15 grammes. Mon brassin, qui vise les cinq litres de bière au final, a joyeusement glouglouté quelques heures après le début de la fermentation.

Le vrai travail, pour améliorer cette bière, va résider cependant dans une filtration plus poussée que cet été… J’ai donc brassé large, côté volume de liquide, pour pouvoir laisser de côté la lie et tout ses dépôts avant l’embouteillage, prévu dans un mois.

ER4A7557
DR Timi Sace

Outre ces changements, j’ai également ajouté une pincée (un gramme…) de piment doux, par curiosité, bien que l’objectif reste toujours de produire une belle IPA. Celle-ci doit embarquer – comme la bière historique ! – sur un voilier pour une croisière de trois semaines vers les Îles Canaries. Nous allons partir à la fin du mois d’octobre: le timing devrait être parfait pour la faire mûrir à souhait. En espérant que cette bière résiste aux chocs de la traversée…

MAJ le 22 octobre 2013: J’ai rajouté une photo prise le jour du brassage par la photographe Timi Sace. Merci à elle!