Mon premier brassin

L’idée me trottait dans la tête depuis un petit moment… J’ai expérimenté ma « pico-brasserie » il y a dix jours, dans ma cuisine parisienne, avec le matériel idéal pour mon petit appartement: cocotte de 8 litres, brew-in-bag pour éviter un encombrant système de filtration, et un bidon fermenteur de dix litres. J’ai même récupéré pour l’occasion un vieux moulin familial, qui a le mérite de ne pas broyer trop finement le malt.

 

IMG_0003

 

L’objectif étant, avant tout, de tâter du brassin, je n’ai pas tenté de faire une bière précise. Voici quelques indications pour les connaisseurs: environ 700 grammes de malt pâle, 20 grammes d’Amarillo pour le houblon et une levure sèche fournie par un ami.

 

IMG_0014

 

J’ai procédé également à deux paliers de température de 40 minutes environ chacun pour le brassage, à 63°C et 68°C, avant d’envoyer la gomme pour finir le brassage à 77°C. Les cinq litres produits sont allés fermenter dans mon bidon de 10 litres. Mais malheureusement – est-ce à cause des fortes chaleurs, la levure décédant à plus de 30°C? – je n’ai pas eu de fermentation turbulente, ce gougloutement témoignant du travail de la levure. Le mystère reste entier sur la qualité de ce premier brassin. À suivre !

 

IMG_0033

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s